N2: Une victoire à la Pyrrhus

Après une défaite logique contre Chartres (malgré les victoires de Damir et Matthieu), nous nous imposons hier, sans gloire, contre Mantes en Yvelines qui nous a bien aidés avec 3 forfaits aux 3 derniers échiquiers. Sur les 5 premiers, c’est la Bérézina avec 3 défaites et deux nulles contre des elo tous inférieurs et des positions gagnantes (Cf le chroniqueur qui donne des cours sur la Benoni et ne montre pas l’exemple en ne sachant pas convertir une position avantageuse…).

Afficher l'image d'origine

Du côté des autres équipes, c’est plus florissant : l’équipe 2 étrille Blois 2 7/0, en Régionale, Avoine 3 s’impose 3/0 face à Saint Etienne Echecs. Enfin en Promo 37, Avoine 4 s’impose 3/1 face à Pernay.

Au fait, qui était Pyrrhus ? Pyrrhus 1er est un roi d’épire, qui subit des pertes irréparables lorsqu’il défit les romains en 280 avant J.C. Une victoire à la Pyrrhus est donc associée à une victoire sans gloire et sans panache…

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *